L’esprit créatif est le côté féminin qui se cache en chacun de nous.

« Hommage à toutes ses artistes féminines qui n’ont pas eu le mérite ni la mise en valeur de leur travail. »  

Dans ce monde à dominance patriarcale, la femme n’a que très peu de place et de reconnaissance pour son travail.


Cela tend à changer petit à petit, mais encore aujourd’hui, c’est plus compliqué en tant que femme de faire valoir son travail pour un résultat tout aussi méritable que celui d’un homme.


Voici l’exemple avec trois femmes de grands talents, mais qui n’ont pas été mise en lumière comme elle aurait dû l’être de leur vivant.  

Camille Claudel 

1864 - 1943

Dans un premier temps, élève, puis assistante, maitresse et muse du célèbre sculpteur Auguste Rodin, son talent a été pendant longtemps inhibé par celui de son amant Rodin.  Ce n’est qu’en 1982, grâce à la mise en lumière de son talent par une de ses petite nièce, que le monde redécouvre et valorise enfin le travail de  cette artiste qui savait sublimer  les courbes et formes avec beaucoup d’élégance, de délicatesse et de sensualité,  mais qui à l’époque était considérer comme trop audacieux pour une femme de s’exprimer ainsi...  

Frida Kalho 

1907 - 1954

Artiste peintre à part entière, femme et muse du célèbre peintre Diego Riviera ; son œuvre que je considère aussi majeur que celle de son mari, ne sera reconnu en tant que telle qu’après sa mort.  Mise dans les artistes du courant surréaliste de l’époque, elle revendique peindre sa propre vérité et non la vision du rêve symbolique de ce courant artistique. Frida Kalho exprimait sa propre vision de la vie avec ses douleurs et ses joies --- n’est-ce pas cela un artiste ? --- Faire découvrir au monde sa propre vision du monde pour que les gens s’ouvrent à de nouveau possible…  

Charlotte Perriand 

1903 - 1999

Architecte d’intérieur et designer Charlotte Perriand, cette pionnière de la modernité au début du XXème siècle avec l’art déco, a collaboré avec le grand architecte de renom Le Corbusier. Intégrée comme responsable de l'équipement de l'habitation dans son agence, c’est elle qui a dessiné la chaise longue basculante LC4 (entre autres) nommée aussi la chaise basculante Le Corbusier, objet majeur dans l’histoire du design. Cela en dit long sur la reconnaissance de son travail… Tout le mérite ne revient qu’au Corbusier pour ses créations ?   .  

Seuls les initiés peuvent prétendre à la vérité de ce que ces femmes ont apporté comme évolution majeure dans notre société, certaines ont pu être reconnues à leur juste valeur, mais combien sont déjà parties dans l’oubli.


Nous avons tous une part de féminin et de masculin dans notre être. Alors il est grand temps de faire collaborer les deux qui sont complémentaires, au lieu de mettre en avant que le côté masculin et qui ne pourrait briller sans le côté féminin.  Il y a autant d’hommes que de femmes qui méritent d’être reconnu pour leurs œuvres et la qualité de leurs travails. Le mérite et la reconnaissance n’est pas une question de genre, mais de qualité propre à chacun, que l’on soit un homme ou une femme.

Christelle Charrier Alvarez